Le fromage du mois d’avril : le camembert

Camembert_de_Normandie_(AOP)_04

Blanc, rond et crémeux, le camembert est le chouchou des Français. Ils en achètent environ 500 millions par an, soit prés de 15 par seconde. Mais le connait-on vraiment ? Quel savoir-faire se cache sous sa croûte ? L’apprécie-t-on à sa juste valeur ? C’est notre fromage du mois et nous vous dévoilons tous les secrets de ce fromage à pâte molle et à croûte fleurie. C’est le printemps, la saison du camembert est ouverte !

Comment bien choisir son camembert ?

Connaissez-vous la différence entre un camembert de Normandie et un camembert fabriqué en Normandie ? Elle est de taille !

Le vrai, l’unique, le véritable camembert est le « camembert de Normandie » au lait cru. C’est celui qu’on aime ! Il est reconnaissable à son goût et à son caractère bien trempé. Comment s’y retrouver parmi toutes les étiquettes ? Grâce au logo de l’appellation d’origine protégée AOP qui réglemente la fabrication du camembert de Normandie.

Camembert_de_Normandie_(AOP)_04

Et tous les autres camemberts « fabriqués » en Normandie ? Ce sont des fromages industriels qui peuvent être (souvent) au lait pasteurisé, du lait de n’importe quelle vache, qui ne sont pas forcément de Normandie…

Quels sont les secrets de fabrication du camembert de Normandie ?

Le camembert de Normandie est une fierté française. Un savoir-faire qui bénéficie d’une AOP. De l’Histoire, de la rigueur et de l’amour, c’est comme ça que les fromagers fabriquent le camembert de Normandie. Son lait cru est produit par des vaches de race Normande (au moins 50%) qui pâturent plus de 6 mois de l’année.

Vache_normande_caille

Le lait est transformé en caillé qui est ensuite moulé en cinq couches successives espacée chacune de 40 minutes. Le moulage à la louche est un geste traditionnel qui demande la plus grande attention ! Le camembert de Normandie est ensuite égoutté, retourné, salé et affiné.

Comment reconnaître un camembert de Normandie ?

Sa croûte est blanche et fleurie, avec des moisissures superficielles qui donnent un feutrage blanc. Elle peut être tachetée d’orange et de rouge. Ses bords viennent compléter ce tableau coloré avec un léger jaune.

Camembert_de_Normandie_(AOP)_14

Et sous la croûte ? Le coeur du camembert est moelleux et la couleur de sa pâte vacille entre l’ivoire et le jaune clair. Le camembert est une véritable oeuvre d’art qu’on regarde, qu’on touche et qu’on renifle ! D’ailleurs, si le camembert dégage une odeur d’ammoniac, c’est qu’il est trop fait.

Comment bien déguster le camembert de Normandie ?

Avec amour. Pensez à le sortir du réfrigérateur une heure avant de le servir. Une fois à température ambiante, savourez-le en le faisant fondre entre votre langue et votre palais. Un plaisir crémeux à découvrir lors de notre atelier de dégustation fromages et vins à Paris.

Camembert_(Cheese)

Quel vin boire avec un camembert de Normandie ?

Optez pour un vin rouge fruité et pas trop tannique. Nos suggestions ? Un Saint-Nicolas de Bourgueil ou un Morgon Les Charmes. Plus surprenant, accompagnez votre camembert d’un cidre brut bien frais. Des notes de caramel viendront adoucir l’amertume de la croûte… Vous nous en direz des nouvelles ! 😉

Vous aimez le camembert ? Apprenez à le connaître et à le déguster lors de notre atelier dégustation fromages et vins à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *